Lazare de Schwendi

Sa devise était "    Perte de bien
                            n'est rien
                            Manque de courage
                            c'est bien davantage,
                            Manque à l'honneur
                            Est une faute sans rémission.  "
 

Qui était donc se personnage ?

Dans l'esprit du vigneron alsacien, Schwendi est celui qui aurait rapporté, lors de ces campagnes en Hongrie, des plants de Tokay pour les cultiver dans ces vignobles à Kientzheim et à Burkheim en Pays de Bade.
Il s'agit là d'une aimable légende, puisque notre Tokay Pinot Gris d'Alsace ne s'identifie nullement avec le Furmint, cépage qui en Hongrie donne actuellement le vin doux naturel de Tokay. Le procédé qui permet d'obtenir ce vin doux naturel n'était pas connu du temps de Lazare de Schwendi, il ne date que du siècle suivant.

Qui était Lazare de Schwendi ?

Né en 1522 à Mittelbiberach en pays souabe, il fit des études dans les universités de Strasbourg et de Bâle. Dès l'âge de 24 ans, il entra au service de Charles-Quint pour y faire une carrière de diplomate.
Le puissant empereur de la maison des Habsbourg s'était proposé de réunir sous son spectre les Terres du Saint Empire de Charlemagne. Schwendi jouissait de la confiance toujours croissante de l'Empereur. Il se signala par son activité et son savoir-faire et ce, lors de la guerre de Schmalcalde (guerre de religion) et lors de l'annexion des "Trois évéchés" Metz, Toul et Verdun (1552). Sur ordre de l'Empereur, il captura à Wissembourg Sébastien Vogelsberger qui avait recruté des mercenaires pour le roi de France.

Désirant faire du service militaire, il prend le commandement d'un régiment de lansquenets avec le grade de Colonel, sous l'autorité du roi Philipe II d'Espagne, fils de Charles Quint. Comme tel il prit d'assut la forteresse de St Quentin, à la tête de ses troupes (1557) et participa l'année suivante avec ses hussards noirs à la bataille de Gravelines.
Par la suite, résidant à Anvers, il soutint par son influence la noblesse néerlandaise dans sa lutte contre le cardinal de Granvelle, évêque d'Arras et gouverneur des Pays-Bas.
De 1564 à 1568, il revint au service de l'Empereur qui l'envoya en Hongrie combattre les Turcs. Le 11 février 1565, il prit d'assaut la place forte de Tokay et s'empara d'un large butin dont 4000 fût de vin du cru.

En 1568, Lazare de Schwendi se retira sur ses propriétés qu'il avait acquises des 2 côtes du Rhin
Il avait pu se rendre acquéreur de :
    - 12.08.1560  la seigneurie de Burkheim (Kayserstuhl)
    - 27.04.1563  la ville et le château de Triberg (Forêt Noir)
    - 01.11.1563  la seigneurie de Hohenlandsberg avec la ville de Kientzheim et son Château, les villages de Sigolsheim, Ingersheim, Katzenthal et Logelheim ainsi qu'une partie des localités de Niedermorschwihr, Wintzenheim, Amerschwihr et Turckheim.
En 1572, il devint seigneur de Kirchhofen en pays de Bade et l'année suivante prévôt impérial à Kaysersberg.

Lazare de Schwendi séjournait de préférence dans sa résidence de Kientzheim. Il mourut le 27 mai 1583 à Kirchhofen. Il fut inhumé dans l'église de Kientzheim où sa pierre tombale est toujours visible.